"En quête des tes racines tu fouilles l’humus et dérange les feuilles mortes, vestiges des épopées fleuries. Tes doigts s’enracinent au sol. Est-ce le battement de ton cœur ou le pouls de la Terre qui vibre dans tes veines ? Prise aux vertiges de la réminiscence tu enlaces ce tronc près de toi à n’en faire plus qu’un, à devenir ce phasme vertébré : mimétisme ! Aurais-tu croisé le regard « médusa » d’une dame blanche de la forêt ? Tes cheveux qui s’enlacent en lierre, pieuvre étouffante ou trop aimante. La peau : écorce. Les veines : xylème. Le sang : la sève. Deviens bois ! Tu coules le long des vaisseaux ligneux comme on court le long des lignes de la main. Connaitre une seconde la douceur des fruits murs et la douleur de la lame. A présent réfugiée dans cette graine en dormance s’opère une patiente mutation. Du souffle des feuilles j’ai perçu le mot « renaissance »."

Travail argentique mené à l'aide de films instantanés "Impossible project" avec un appareil polaroid SX-70.

"Looking for your origins you are excavating the humus and disturbing the dead leafs, vestiges of the flowered epics. Your fingers take root to the ground. Is it the pulse of your heart or the one of the earth pumping in yours veins? Taken by the vertigos of the souvenirs you are embracing this trunk so strongly that you are now part of it, so strongly that you are becoming this vertebrate stick insect: mimetism ! Did you look to the “Medusa” glance of a white lady in the forest? Your hair are wrapping like ivy, chocking or loving octopus! The skin: bark. The veins: xylem. The blood: the sap. Become wood! You are flowing along the wood vessels like we run along hand lines. To know one second the softness of the mature fruits and the pain of the blade. Right now, protected in this dormant seed, a patient mutation is occurring. From the breath of the leafs I heard the word “reborn”."  

 

Analogic work done with instantaneous film "Impossible project" with a SX-70 polaroid camera. 

VästraHamnem

MADE OF SAP AND BLOOD

(De sève et de sang)

Copyright W. Guilmain

1/1